• Jusqu'à ce qu'il se sépare des associateurs.

    Jusqu'à ce qu'il se sépare des associateurs...
     
    Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

    D'après Moua'wiya Ibn Hida Al Qouchayri (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Allah n'accepte pas d'acte d'un associateur après qu'il soit rentré dans l'Islam jusqu'à ce qu'il se sépare des associateurs et rejoigne les musulmans ».
    (Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°2568 et authentié par cheikh Albani dans sa correction de Sounan Nasai)

    Et dans une autre version: « Allah n'accepte pas d'acte d'un associateur qui a commis l'association après qu'il soit rentré dans l'Islam jusqu'à ce qu'il se sépare des associateurs et rejoigne les musulmans ».
    (Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°2536 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Ibn Maja)


    عن معاوية بن حيدة القشيري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : لا يقبلُ اللَّهُ من مُشرِكٍ بعدَ ما أسلَم عملًا أو يفارِقَ المشرِكينَ إلى المسلِمينَ
    (رواه النسائي في سننه رقم ٢٥٦٨ و حسنه الشيخ الألباني في تحقيق سنن النسائي)



    و في رواية أخرى : لا يقبَلُ اللهُ من مُشركٍ أشرَكَ بعدَ ما أسلمَ عملًا حتَّى يفارقَ المشركينَ إلى المسلِمينَ
    (رواها بن ماجه في سننه رقم ٢٥٣٦ و حسنها الشيخ الألباني في تحقيق سنن بن ماجه)


    L'imam Souyouti (mort en 911) a dit : « La parole du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) : -jusqu'à ce qu'il se sépare des associateurs et rejoigne les musulmans- signifie qu'il doit délaisser leur terre (hijra) car certes la hijra pour quitter la terre de mécréance est obligatoire. Il est mentionné dans le hadith rapporté par Tirmidhi (*) : « Je me désavoue du musulman qui vit parmi les associateurs. Ils ont dit : Pourquoi ô Messager d'Allah ? Il a dit : Les feux de leurs maisons respectives ne doivent pas se croiser ».
    Ceci car la personne ne peut pas pratiquer sa religion dans les pays des associateurs.
    Il est également possible que le sens soit qu'il faut qu'il se sépare des associateurs dans leurs apparences et leurs habitudes et qu'il rejoigne les musulmans dans leur apparence, leurs habitudes et leurs relations sociales car certes celui qui ressemble à un peuple fait partie d'eux ».
    (Hachiya Al Imam Souyouti 'Ala Sounan Ibn Maja)

    (*) Ce hadith est rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1604 et il a été authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi.

    Le Cheikh 'Ali Ibn Adam Al Ethiopi a dit : « Ce hadith montre l'obligation de la hijra de la terre de mécréance vers la terre d'Islam et celui qui ne le fait pas il n'est pas accepté d'actes de lui.
    Ce qui est apparent est que cela était avant la conquête de La Mecque, ou bien il est possible que ceci concerne celui qui ne peut pas pratiquer sa religion dans la terre de mécréance et si ce n'est pas le cas alors la hijra est recommandée ».
    (Charh Sounan Nasai vol 23 p 89)

    En ce qui concerne la seconde version du hadith, le Cheikh 'Abdel Mouhsin Al 'Abad a dit dans son explication de Sounan Ibn Maja (cours n°183) qu'elle concerne l'apostat qui était musulman et est redevenu associateur après être rentré dans l'Islam puis rentre de nouveau dans l'Islam.
     
     




     
     
    « Il n'y aucun chameau qui n'a pas un chaytan dans sa bosse10 questions pour les chretiens »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :